Aujourd’hui, les biens les plus vendus à l’aide des plateformes d’affiliations sont les produits électroniques (logiciels, livrels, etc) et les livres, mais je crois que dans le futur, nous verrons de plus en plus de publicités pour des produits physiques (exemple: un vélo, un ordinateur, des outils, etc). Je dirais même que les lecteurs d’un blogue sur la course à pied auraient un avantage à être exposé à des pubs de chaussures et de vêtements sport, plutôt qu’à une annonce du ebook : “Comment faire de l’argent sur internet”.
Pour ma part j’ai beaucoup appris en suivant la formation de Paul du blog Serial Investisseur – qui comme son nom l’indique investit beaucoup dans l’immobilier (il a une bonne dizaine de biens, et gagne près de 2000 euros par mois nets grâce à l’immobilier … tout ça à côté de son job). Très didactique et concrète. Si ce sujet vous intéresse, allez faire un tour sur cet article où Paul nous parle de ses investissements et nous présente ses formations.
One big difference between SkimLinks and VigLinks, however, is that once you’re approved by the company, you can choose to work with any merchant or program on its platform. SkimLinks has also published a white paper discussing its partnership with Buzzfeed, giving SkimLinks a lot of credibility. SkimLinks also has a higher tier of vetted merchants called “Preferred Partner” and “VIP” that both pay higher commissions than standard merchants.

Shopify is probably the most popular e-commerce solutions provider out there, but because there are so many products and options, newcomers can easily get confused. If you believe your audience has products to sell and could benefit from Shopify’s products and are able to elucidate the benefits of signing up for Shopify, you can definitely earn some big money with their affiliate program.


Although it differs from spyware, adware often uses the same methods and technologies. Merchants initially were uninformed about adware, what impact it had, and how it could damage their brands. Affiliate marketers became aware of the issue much more quickly, especially because they noticed that adware often overwrites tracking cookies, thus resulting in a decline of commissions. Affiliates not employing adware felt that it was stealing commission from them. Adware often has no valuable purpose and rarely provides any useful content to the user, who is typically unaware that such software is installed on his/her computer.
In the case of cost per mille/click, the publisher is not concerned about whether a visitor is a member of the audience that the advertiser tries to attract and is able to convert, because at this point the publisher has already earned his commission. This leaves the greater, and, in case of cost per mille, the full risk and loss (if the visitor cannot be converted) to the advertiser.
Dans le cas d’Elise Lucet, c’est vrai que j’aime beaucoup regarder Cash Investigation, je suis fan, il n’empêche que son salaire de 25.000€ est indécent par rapport à la misère que nous touchons avec un travail ordinaire…surtout quand on sait que 5 millions de Français vivent avec moins que 855 euros/mois ! Le SMIC devrait être à 2000€ net pour moi et bien entendu indexé sur l’inflation.

Le cash back consiste tout simplement à se faire rembourser une partie de ses achats en ligne. Pour cela, vous vous inscrivez sur un site de cash back, par exemple eBuyClub (ce lien vous permet de gagner 5 euros de bienvenue) et iGraal (ce lien affilié vous permet d’obtenir un cadeau de bienvenue de 10 euros), et vous installez la barre de shopping sur votre navigateur Internet. Ensuite, lorsque vous ferez votre achat sur Pixmania ou Rue Du Commerce, vous aurez automatiquement un crédit sur votre compte iGraal. En général, le crédit reversé se situe entre 3% et 40% du montant de l’achat, mais j’ai déjà vu des cashbacks à 50%.
Voilà, on allait forcément y arriver. Si vous avez déjà cherché comment gagner de l’argent extra, vous êtes forcément tombé sur des sites où l’on vous propose de devenir client mystère. Le principe est simple: au lieu de “tester” des produits, vous testez des services ou des magasins. L’attention que vous avez reçu, la disposition des articles dans un rayonnage, l’aide apportée, les solutions proposées à votre problème et la pertinence des conseils donnés. Tout compte.
In 2006, the most active sectors for affiliate marketing were the adult gambling, retail industries and file-sharing services.[21]:149–150 The three sectors expected to experience the greatest growth are the mobile phone, finance, and travel sectors.[21] Soon after these sectors came the entertainment (particularly gaming) and Internet-related services (particularly broadband) sectors. Also several of the affiliate solution providers expect to see increased interest from business-to-business marketers and advertisers in using affiliate marketing as part of their mix.[21]:149–150
Aujourd’hui, les biens les plus vendus à l’aide des plateformes d’affiliations sont les produits électroniques (logiciels, livrels, etc) et les livres, mais je crois que dans le futur, nous verrons de plus en plus de publicités pour des produits physiques (exemple: un vélo, un ordinateur, des outils, etc). Je dirais même que les lecteurs d’un blogue sur la course à pied auraient un avantage à être exposé à des pubs de chaussures et de vêtements sport, plutôt qu’à une annonce du ebook : “Comment faire de l’argent sur internet”.
×