Affiliate marketing has grown quickly since its inception. The e-commerce website, viewed as a marketing toy in the early days of the Internet, became an integrated part of the overall business plan and in some cases grew to a bigger business than the existing offline business. According to one report, the total sales amount generated through affiliate networks in 2006 was £2.16 billion in the United Kingdom alone. The estimates were £1.35 billion in sales in 2005.[19] MarketingSherpa's research team estimated that, in 2006, affiliates worldwide earned US$6.5 billion in bounty and commissions from a variety of sources in retail, personal finance, gaming and gambling, travel, telecom, education, publishing, and forms of lead generation other than contextual advertising programs.[20]

Mon parcours avec Moolineo et Loonea. Avec Moolineo, j’ai réussi à empocher 35€ le premier mois de mon inscription. Les mois qui ont suivi mon inscription, mes revenus ont un peu chuté premièrement parce que, je ne lis plus vraiment les mails par manque de temps, et deuxièmement parce que je ne m’inscris plus sur tous les sites que Moolineo me proposent.
The Market Health Affiliate Program allows you to market and promote the world’s leading health and beauty offers online. We offer the highest paying affiliate program and best tracking software in our industry. If you have a web site and are interested in making money off the explosive sales in the health and beauty industry, then MarketHealth.com is perfect for you. Offers include products in the health, beauty, supplement, weight loss, and skin care industries.

Une foi fait, vous devez surveiller votre messagerie parce que le vendeur va vous envoyer un lien contenant votre code d´affilié. c´est ce lien que vous allez promouvoir, c´est à dire que vous allez le mettre sur un site, dans votre e-mail etc. Votre travail consiste à faire en sorte que les visiteurs cliquent sur ce lien et achètent. Ça parait simple non? Je dirais oui et non. Non si vous n´êtes pas une personne persévérante. Oui, si vous êtes une personne décidée à réussir et surtout si vous suivez les bons conseils de ceux qui sont déjà passé par là.
Established in 1997, FOREX CLUB (the company) is the brand name for a group of companies that provides clients from over 120 countries with platforms and services for trading forex, CFDs and other online trading and educational products. We offer every client effective tools in training, analytics and education, as well as personal support where they want it. FOREX CLUB has over 650 employees worldwide.  In 2011 alone, over 45,000 traders chose to learn forex trading with us.  FOREX CLUB was one of the industry’s first to offer zero spread trading and commission refunds on all unprofitable trades.

A relative newcomer that was only founded in 2014, ConvertKit has taken the world of email marketing by storm. According to the company, they now have nearly 20,000 active customers of their email services. Their affiliate program works by paying existing customers a lifetime 30 percent commission for referrals that subsequently become ConvertKit customers or who sign up for ConvertKit webinars and other digital products.
Si vous ne savez pas qui sont Norman et Cyprien, vous venez probablement d’une autre planète. Ces deux jeunes hommes se sont mis devant leurs caméras respectives et se sont filmés en train de commenter l’idiotie des gens ou l’actualité, sur un ton évidemment humoristique voire cynique. Et comme Youtube est gentil, ils se sont vus proposer un partenariat qui leur permet de remporter environ 1 euro pour 1000 vues.
LinkShare est un autre joueur important dans le monde du marketing d’affiliation. LinkShare a été fondé en 1996 et son siège social est à New York. Walmart, Champion, iTunes, Toshiba et ToysRus ne sont que quelques-uns des annonceurs de LinkShare. À moins de générer plus d’un million de dollars par année en vente en ligne, vous devrez vous contenter d’être éditeur chez LinkShare. Le programme LinkShare est réservé aux grands annonceurs seulement. LinkShare se concentre surtout sur les produits physiques.
Google est aussi très sélectif dans son choix d’annonceurs. Pour joindre le réseau, l’annonceur doit rencontrer un représentant de Google et payer une somme initiale de 2000 $ (500 $/mois minimums par la suite). Sur leur site d’information, Google mentionne aussi que les annonceurs peuvent choisir leurs éditeurs, ce qui permet aux annonceurs d’avoir plus de contrôle.
The concept of affiliate marketing on the Internet was conceived of, put into practice and patented by William J. Tobin, the founder of PC Flowers & Gifts. Launched on the Prodigy Network in 1989, PC Flowers & Gifts remained on the service until 1996. By 1993, PC Flowers & Gifts generated sales in excess of $6 million per year on the Prodigy service. In 1998, PC Flowers and Gifts developed the business model of paying a commission on sales to the Prodigy Network.[8][9]
Le principe est simple: vous postez votre bon plan avec votre lien de parrainage, et vos amis ou des inconnus s’inscrivent via votre lien. Vous pouvez également envoyer un code ou une invitation de parrainage. Cela vous permet alors de toucher une commission, parfois petite, parfois grande. Par exemple avec ce système vous pouvez gagner jusque 100 euros par personne que vous recommandez pour une ouverture de compte en ligne chez Boursorama. Oui, 100 euros 😉
Avant même qu’internet soit accessible au grand public, qui étaient les marketeurs affiliés? Existaient-ils? Avant l’arrivée du Web, les marketeurs affiliés étaient appelés vendeurs et ces derniers étaient membres des réseaux marketing multiniveaux (MLM – Multi Level Marketing). À l’époque où tout le monde était intéressé par l’idée d’un aspirateur et des produits nettoyants révolutionnaires dans son foyer, les réseaux mercatique étaient très actifs. Ces réseaux étaient formés de vendeurs qui étaient payés à la commission pour les produits qu’ils vendaient. Un vendeur pouvait aussi être récompensé lorsqu’il recrutait de nouveaux vendeurs et que ceux-ci établissaient des ventes du produit ou service en question. Généralement, c’était l’entreprise qui produisait le bien ou le service qui employait les vendeurs.
×